Baisse du tabagisme en France

cigaretteLes chiffres publiés par Santé publique France à l’occasion de la journée mondiale sans tabac montrent une baisse très significative du nombre de fumeurs : 1,6 million de fumeurs en moins en deux ans, soit une baisse de 12% en deux ans. L’impact sanitaire ne va cependant pas décliner dans les années à venir. La lutte contre le tabagisme doit dès lors rester une priorité.   

 

La baisse du nombre de fumeurs en France est à mettre au crédit d'une politique vigoureuse alliant mobilisation sociale (Moi(s) sans tabac), actions de prévention de proximité, taxes, action sur le packaging (paquets neutres), remboursement des substituts nicotiniques, restriction des lieux où il est possible de fumer, et discours public de dénormalisation. Cette politique d'ensemble porte ses fruits même si le nombre de fumeurs quotidiens reste toujours très élevé (25,4 % de la population).

 

Le prix que nous payons pour la consommation de tabac est encore considérable (75 000 morts annuels). La mortalité concerne de plus en plus les femmes (25 % des décès, une proportion en hausse de 5% par an en moyenne) dont l'entrée dans le tabagisme a été historiquement plus tardive, mais dont les conséquences apparaissent aujourd'hui et continueront malheureusement à peser sur les années à venir. Nous avons par ailleurs une fois de plus la confirmation de l'inégalité sociale face au fléau du tabac : plus on est pauvre, plus on fume.

 

L'ANPAA soutient cette politique de lutte contre le tabagisme qui doit se maintenir dans la durée. Elle demande qu'on tire les leçons de ces premiers succès pour engager une politique tout aussi vigoureuse envers la deuxième cause de mortalité évitable, l'alcool.

 

Télécharger le BEH - Journée mondiale sans tabac 2019

ACTUALITES

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu