Confinement, réorganisation et accompagnement des publics précaires à l’ANPAA

 

Les mesures de confinement décidées par le Président de la République lundi 16 mars bousculent nos habitudes et nos méthodes de travail. Notre association, présente sur tout le territoire, gère 90 établissements, compte 1600 professionnels et réalise plus de 400 000 consultations par an. Dans cette situation particulière et afin de ne pas priver de soins les personnes fragiles que nous accompagnons au quotidien, les équipes de l’ANPAA assurent la continuité des services tout en s’inscrivant avec détermination dans un effort collectif essentiel pour endiguer l’épidémie.

Participer à l’effort collectif pour endiguer le virus

Toutes les précautions ont été prises pour aménager les conditions de travail des équipes au sein des établissements et permettre le travail à distance des salariés. Ainsi, les interventions extérieures en formation et prévention ont été annulées ou reportées. Nous proposons systématiquement des consultations à distance aux personnes dont le suivi ne nécessite pas un rendez-vous en présentiel. Dans les situations où il n’est pas possible de dématérialiser la consultation, l’accueil de l’usager(e) est maintenu dans le strict respect des gestes barrières (respect des distances de sécurité, aération régulière des pièces, aménagement des salles d’attente). C’est notamment le cas pour :

  • Le suivi d’un sevrage alcool ambulatoire déjà initié
  • Les renouvellements et dispensation de TSO
  • Les suivis dans le cadre d’obligations judiciaires (injonctions de soins)

Poursuivre notre mission auprès des publics particulièrement vulnérables 

Les publics précaires et fragiles que nous accueillons peuvent être d’autant plus désorientés par la situation. La « distanciation sociale » qui est aujourd’hui un impératif pour lutter contre la propagation du virus peut ébranler ces personnes qui connaissent des conditions de vie dégradées dues à la consommation de drogues. Les Centres d'Accueil et d'Accompagnement à la Réduction de risques pour Usagers de Drogues (CAARUD) répondent notamment à des besoins de première nécessité.

La crise sanitaire et l’application du confinement pour tous, potentiellement source de stress, peut augmenter les risques chez les personnes vulnérables et exposées. Dans ce contexte, notre devoir est de de poursuivre la délivrance du matériel de RDRD pour ces personnes, soit par voie postale, soit par automate ou encore sous forme de commande par téléphone (le colis étant préparé hors de présence de l’usager et remis en appliquant les gestes barrières).

Par ailleurs, les maraudes organisées par l’ANPAA visent désormais à :

  • informer sur le virus et les conduites à tenir en cas de symptômes,
  • à distribuer des mouchoirs à usage unique,
  • à interroger les usager(e)s sur les symptômes susceptibles d’être ceux du COVID–19 et de prévenir le SAMU en cas de fièvre supérieure à 38°C.

Outiller et informer en temps réel nos salariés mobilisés sur le terrain

Afin d’aider nos équipes salariées dans la gestion de la crise, un kit a été élaboré sur les conduites à tenir en matière d’activités de soin, de ressources humaines et de gestion financière. Constitué de fiches techniques et d’outils, il pose des consignes claires et précises pour créer un climat de confiance, de responsabilité partagée et de sécurité pour les salariés et faciliter ainsi la continuité des soins sur l’ensemble des structures de l’ANPAA.

Ce kit pouvant être utile hors de l’association, nous le mettons à disposition du public.

 Télécharger le kit sur les conduites à tenir


 

 

 

ACTUALITES

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu