Dans le cadre du Moi(s) sans tabac, les équipes de l’ANPAA se mobilisent dans toutes les régions afin d’inviter les fumeurs à relever le défi d’un arrêt du tabac pendant au moins 30 jours

 MOISANTABAC

Pour la deuxième année consécutive, le Moi(s) sans tabac aura lieu pendant tout le mois de novembre. Cette opération, organisée dans toute la France, vise, à travers une approche positive et collective, à aider les fumeurs à arrêter le tabac pendant 30 jours. Un mois sans tabac multiplie en effet par 5 les chances d’arrêter de fumer définitivement. En 2016, 180 150 fumeurs avaient participé à l’opération.

Afin d’aller à la rencontre des fumeurs et de leur entourage, un dispositif itinérant sous la forme de « fanzones » est installé dans 12 grandes villes[1]. Au programme : rencontres avec des professionnels de santé, inscriptions en direct sur le site #MoisSansTabac, jeux et animations. Paris en était le point de départ.

Avec ses partenaires en Ile-de-France, les professionnels de l’ANPAA (animateurs de prévention, infirmiers, médecins…), accompagnés de bénévoles et volontaires, ont donc animé dans la fanzone parisienne un stand d'information et de prévention et proposé des consultations gratuites. Comme à Paris, les équipes de l’ANPAA seront également présentes dans la plupart des fanzones.

Présente sur le stand de l’ANPAA, Nelly David, Directrice générale de l’ANPAA, déclare : « Nous avons à cœur de contribuer au succès de cette seconde édition. L’ANPAA, de par sa présence dans toutes les régions, est en effet un acteur incontournable de l’opération Moi(s) sans tabac. »

Ambassadrice de l’opération dans plusieurs régions[2], la mobilisation de l’ANPAA va bien au-delà. Ainsi, une information sur l’opération Moi(s) sans tabac est proposée aux usagers dans tous les établissements médicosociaux gérés par l’ANPAA[3]. Des actions spécifiques sont également organisées en octobre et novembre : stands d’information et interventions dans des établissements scolaires et universités, des entreprises et administrations publiques, des établissements pénitentiaires ou encore dans des centres commerciaux et des centres de distribution alimentaire (par exemple, partenariat avec les Restos du cœur dans le Doubs).  

Parmi les autres initiatives engagées, citons notamment l’organisation de conférences sur les outils d’aide à l’arrêt du tabac ou encore des partenariats avec des médias locaux (journaux et radios).

[1] Paris le 24/10, Amiens le 26/10, Rouen le 28/10, Brest le 31/10, Angers le 02/11, Tours le 04/11, Bordeaux le 07/11, Toulouse le 09/11, Marseille le 14/11, Saint-Étienne le 16/11, Besançon le 18/11, Metz le 21/11

[2] L’ANPAA est ambassadrice en Bretagne, Pays de la Loire et Grand Est et co-ambassadrice en Poitou-Charentes.

[3] L’ANPAA accueille chaque année plus de 80 000 usagers dans 90 établissements d’accompagnement et de soins installés dans 72 départements.

 

ACTUALITES
  • Panorama de la santé OCDE
    Panorama 2017 de la santé publié par l'OCDE
    En savoir plus
  • 09 juillet : une date de premières

    En savoir plus
  • Exclusion & alcool : une nouvelle approche possible

    En savoir plus
  • plan national santé sexuelle
    Publication du plan national santé sexuelle 2017-2030
    En savoir plus
  • interdiction de vapoter au travail
    L'interdiction de vapoter sur le lieu de travail précisée par décret
    En savoir plus
  • Les experts écossais demandent une loi Evin

    En savoir plus

Aricia - Le spécialiste internet du Jura

site créé avec Agestis , système de gestion de contenu